Inicio > Alexandre Kojève, English, French, Traducciones - Translations - Übersetzungen - Traductions > ” What am i?, Hegel asks himself” ( extract from Kojève´s “Introduction to the reading of Hegel”)  // “Que suis-je? Hegel se demande” ( extrait de l´oeuvre “ Introduction à la lecture de Hegel” d´Alexandre Kojève)

” What am i?, Hegel asks himself” ( extract from Kojève´s “Introduction to the reading of Hegel”)  // “Que suis-je? Hegel se demande” ( extrait de l´oeuvre “ Introduction à la lecture de Hegel” d´Alexandre Kojève)

Asking myself: “What am i?” and answering: “a thinking being” I don´t understand, therefore, anything about me or very little.

I´m not only a thinking being , i´m the bearer of an absolute Knowledge. And this Knowledge is presently, as i´m thinking, embodied in me-Hegel. Thus: i´m not only a thinking being, i´m also and above all Hegel. What is then this Hegel?

First of all he´s a man in flesh and bone that knows himself as such.  Next, this man doesn´t linger in the void. He is sitting on a chair, in front of a table, writing on paper with a quill pen. And he knows that all these objects haven´t fallen from heaven: he knows that these objects are a product of that thing called human work. He also knows that human work is realized within a human world, within a nature, of which that world is itself a part. And this world is present in his spirit at the very time when he is writing to answer to the question  “What am i?”

He hears for example noises coming from afar. But he doesn´t hear just these noises. He knows that these noises are the sound of cannons and that these cannons are also the products of work, produced this time in view of a fight to death amongst men. But there´s more. He knows that the cannons he hears are being  shot by Napoleon´s army in the battle of Jena. He knows therefore that he lives in a World in which Napoléon acts.

Absolute knowledge becomes-objectively-possible because in and by Napolèon the real process of historical evolution, in the course of which man has created new worlds and has transformed himself creating them, has come to an end. Thus, to reveal this world is to reveal the world, that is to say, to reveal the being in the completed totality of its spatio-temporal existence. And- subjectively-absolute Knowledge has become possible because a man called Hegel was able to understand the World where he lived and to understand himself as living in this World and understanding this World.

Like each of his contemporaries Hegel was a microcosmos that integrated in his particular being the total completion of the universal being´s spatio-temporal realization. Yet he was the only one to understand himself as such an integrity, to give a correct and complete answer to the Cartesian question: “who am i?”. Understanding himself through the comprehension of the totality of the antropogenic historical process, which led to Napolèon and his contemporaries, comprehending this process through his self-comprehension, Hegel made the whole of the real universal process penetrate into his particular conscience and this conscience was penetrated by it.

En me demandant : “que suis-je?”, et en répondant: “un être pensant”, je ne comprends donc rien en moi, ou fort peu de chose.

Je ne suis pas seulement un être pensant. Je suis porteur d´un Savoir absolu. Et ce Savoir est actuellement, au moment où je pensé, incarné en moi,- Hegel. Donc: je ne suis pas seulement un être pensant; je suis encore-et avant tout-Hegel. Qu´est-ce donc que ce Hegel”

Tout d´abord, c´est un homme en chair et en os, qui se sait être tel. Ensuite, cet homme ne plane pas dans le vide. Il est assis sur une chaise, devant une table, écrivant avec une plume sur du papier. El il sait que tous ces objets ne sont pas tombés du ciel: il sait que ce sont là des produits de ce quelque chose qu´on appelle le travail humain. Il sait aussi que ce travail s´efffectue dans un Monde humain, au sein d´une Nature, dont il fait lui-même partie. Et ce Monde est présent dans son esprit au moment même où il écrit pour répondre à son “que suis-je”.

Ainsi, par exemple il entend des bruits venant de loin. Mais il n entend pas seulement des bruits. Il sait encore que ces bruits sont des coups de canon, et il sait que les canons sont eux aussi des produits d´un travail, fabriqués cette fois en vue d´une Lutte à mort entre les hommes. Mais il y a plus. Il sait que ce qu´il entend ce sont des coups tirés par les canons de Napoléon à la bataille d´Iéna. Il sait donc qu´il vit dans un Monde où agit Napoléon….

Le Savoir absolu est devenu-objectivement-possible, parce que-dans et par Napolèon, le processus réel de l´évolution historique, au cours duquel l´homme a crée des Mondes nouveaux et s´est transformé en les créant, est arrivé à son terme. Révéler ce Monde, c´est donc révéler le Monde, c´est-à-dire révéler l´être dans la totalité achevée de son existence spatio-temporelle. Et –subjectivement.- le Savoir absolu est devenu possible parce qu´un homme nommé Hegel a su comprendre le Monde où il vivait et se comprendre comme vivant dans ce Monde et comprenant ce Monde.

Comme chacun de ses contemporains, Hegel était un microcosme, qui intégrait dans son être particulier la totalité achevée de la réalisation spatio-temporelle de l´être universel. Mais il était le seul à se comprendre en tant que cette integrité, à donner une réponse correcte et complète à la question cartésienne, au “que suis-je?”. En se comprenant par la compréhension de la totalité du processus historique anthropogène, qui aboutit à Napoléon et a ses contemporains, en comprenant ce processus par son auto-compréhension, Hegel a fait pénétrer l´ensemble achevé du processus réel universel dans sa conscience particulière, et cette conscience a été pénétrée par lui.

Cette conscience est ainsi devenue tout aussi totale, universelle que le processus qu´elle révèle en se comprenant, et cette conscience pleinement d´elle-mème est le Savoir absolu qui, en se dévéloppant dans le discours, formera le contenu de la philosophie ou de la Science absolue, de cette “Encyclopédie des sciences philosophiques”, qui contient la Somme de tout savoir possible.

  1. Aún no hay comentarios.
  1. No trackbacks yet.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: