Une ville des voix

Bien qu´on dise que le gamin était né dans ce qu´on appelait, par habitude, “sa ville”, il n´en se souvenait guère. Tout au plus c´étaient des voix qui remplissaient sa tête, voix d´une foule qui l´entourant, semblaient former un rideau en béton qui l´empechait de reconnaître le vrai lieu de sa naissance.

“Une vraie ville des voix”, se disait le gamin quelquefois, “avec des batîments qui parlent à haute voix, avec des gratte-ciels qui poussent des cris et des injonctions”

À mesure que le gamin prenait de l´âge, il commençait à percevoir – Comment les nommer?- “ces voix en béton” avec une perplexité croissante, comme s´il avait du mal à comprendre la raison de ce que tantôt une fenêtre, tantôt une mansarde entière se détachaient des batîments pour tomber en face de lui en lui coupant le chemin lorsqu´il se trouvait dans une rue quelconque de la ville.

Le gamin finit par attribuer à la violence des voix la cause de ces accidents urbains. En fait, dans ces occasions, après être tombées de haut, les parties des batîments se regroupaient elles mêmes en prenant la forme soit d´un défilé militaire, soit d´une procession de capucins, soit d´un flaque de sang aux bords duquel un tas de cadavres se ramassait pour assouvir la soif de sang des voix citadines.

Dans cette ville des voix, dont les secrets étaient si mal connus du gamin, il devine pourtant un jour où les voix arrêteront de parler et les batîments se tairont.

En trouvant le trousseau d´une jeune mariée eparpillé dans une ruelle sombrée, le gamin sentira pour la première fois la promesse hereuse d´un commencement silencieux.

  1. Aún no hay comentarios.
  1. No trackbacks yet.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: