Inicio > Angoulême 10/11/2013, Des histoires, French > Variation sur un incipit de Thomas Bernhard (La cave, 1975)

Variation sur un incipit de Thomas Bernhard (La cave, 1975)

“Combien d´années m´avait-il fallu suivre ce chemin à contrecoeur, dans la plus grande tension intellectuelle et nerveuse, jusqu`à ce que, d´un instant à l´autre, j´aie eu la force d´interrompre cette route pour faire un demi-tour à cent pour cent”…

C´est l´écrivain autrichien Thomas Bernhard, qui se pose cette question. Je ne suis pas écrivain, autrichien non plus. Du coup, je n´ai pas l´habitude de me poser ce genre de questions. Je ne suis même pas sûr qu´il s´agit la-dessus d´une question professionnelle ou de nationalité. Peut-être que ça n´a rien à voir et l´enjeu se trouve autre part.

Quoi qu´il en soit, la situation chez moi n´a pas de rapport à un chemin quelconque. Non, c´est plutôt l´absence de chemin qui la caracterise, une situation de départ sans départ possible , un immobilisme absolu au sein duquel le sentiment de la perte la plus perfectionnée regne sans partage.

Il va de soi que dans une situation telle que décrite précédemment je suis tout seul ou au mieux entouré de silhouettes d´êtres qui m´ont abandonné sans pitié. Des silhouettes d´êtres voire des moules vides qui, projettant sur moi leurs ombres noires, me pointent du doigt et m´interrogent sur ma responsabilité envers leur inconsistance, l´arbitraire du départ de leur contenu.

Peu importe combien de temps ça me prendra, je serai très hereux d´avoir le choix que Thomas Bernhard montre sur son texte. Mais malhereusement dans la situation de départ sans départ où je suis, ce qui attire l´attention c´est la consistance de son inconsistance. Même le moindre ébranlement de ses mûrs, si profondement travaillés-il faut le dire- finit par la rendre plus inébranlable.

Ce sera toujours mieux de rester immobile au cas où une brique s´en détache et me frappe la tête, faisant couler des larmes qui seront, je le crains, inconsolables.

  1. Aún no hay comentarios.
  1. No trackbacks yet.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: